Extraits :

"La terre sous nos pas est stable. Les traits de ses paysages nous précèdent. Ils nous survivent.
Des milliers d'êtres, au long de milliers d'années, les ont vus identiques : ici une plaine, ailleurs des montagnes, plus loin la mer. (...)
Astrid nage vers le large avec toute l'énergie de sa faiblesse. Sa tête s'enfonce de plus en plus longtemps dans l'eau. Et c'est presque bon ce mélange des larmes et de l'eau qui la porte encore. (...)
La plaque océanique s'encastrant sous la plaque continentale. [Axel] va mourir et il n'aura rien compris."

 La tectonique des plaques